Auberge de Verlaine


Crédits : © Marc Gaillot

Paul Verlaine (1844-1896) est un poète dont l’oeuvre, publiée entre vingt-deux et trente-cinq ans, a contribué à la modernité poétique de la fin du XIXe siècle et du début du XXe siècle. C’est à l’âge de onze ans que Verlaine commence à écrire ses premiers poèmes, mais il est publié pour la première fois à vingt-deux ans avec ses “Poèmes saturniens”. “Les Fêtes galantes” et “La Bonne Chanson” paraissent respectivement en 1869 et en 1872, avant que sa vie ne bascule en 1873 : au cours d’une dispute, il tire sur son compagnon de route Arthur Rimbaud et est condamné à deux ans d’emprisonnement. A sa sortie, il part enseigner en Angleterre, où il rencontre Lucien Létinois, un de ses anciens élèves. Il rentre en France chez les parents de ce dernier, à Coulommes, au cours de l’année 1880. Avec l’argent de sa mère, Verlaine achète alors une ferme dans les environs, à Juniville, qu’il offre à son tour aux Létinois, tandis que, de son côté, il loue une maison non loin, face à l’Auberge du Lion d’Or. Intacte et conservée, cette auberge, dont il était familier, est devenue un musée consacré à la vie et à l’œuvre atypiques du poète.

Propriété de la commune de Juniville.

Informations de contact
1 Rue du Pont Paquis, Juniville, 08310, Grand Est
Les Réseaux Sociaux